Dans son sens premier, une winstub est le lieu où l’on se retrouve autour d’un verre de vin. Noah, notre sommelier, perpétue cette tradition alsacienne et vous propose chaque mois un vigneron coup de cœur à découvrir lors de votre repas à La Winstub de l’Ile. 

En août, découvrez le → Domaine Rémy Lutz. Vignerons de pères en fils depuis 3 générations, la Famille Lutz se transmet le savoir-faire de la culture de la vigne et la vinification du vin, ainsi que le respect de l’environnement.

Vendredi 5 août : Profitez d’un dîner à La Winstub de l’Ile, pour rencontrer Rémy. Il vous fera découvrir les vins du domaine, en vous offrant un accord avec les plats que vous aurez choisis. Ne manquez pas ce moment d’échange privilégié !

Vigneron indépendant au pied du mont Ste Odile

Situé à Bourgheim, entre Barr et Obernai, le domaine viticole couvre 9 hectares sur 6 communes différentes au cœur du piémont des Vosges. Le domaine est fier de revendiquer leur appartenance au Vigneron Indépendant. Rémy Lutz est attaché aux traditions et aux terroirs mais tourné vers les nouvelles techniques aussi bien pour les travaux de la vigne que dans le domaine de la vinification.

Leurs vins sont issus des 7 cépages traditionnel AOC Alsace : Sylvaner, Pinot blanc, Riesling, Muscat, Pinot gris, Pinot noir et Gewurztraminer. Le Klevener de Heiligenstein enrichit cette palette.
Leur produit phare est le Crémant d’Alsace, finement fruités et effervescent. Ils sont élaborés selon la méthode traditionnelle en blanc Brut, blanc Demi-sec et Rosé.

 

Une viticulture raisonnée

Soucieux de la préservation de l’environnement et d’un mode de culture durable, le domaine viticole est certifié Haute Valeur Environnementale (HVE3). Les axes principaux sont le développement de la biodiversité sur l’exploitation en favorisant la flore et la faune, en préservent des zones naturelles enherbées, de haies, d’arbustes aux abords des parcelles de vignes, tout en limitant au maximum les intrants afin d’avoir le moins impacte négatif sur les sols, l’air et l’eau.
En 2020, Rémy a entamé une démarche vers une conversion en agriculture biologique.

Pour respecter au mieux les terroirs, ils alternent le travail du sol et l’enherbement naturel un rang sur deux. Ils limitent également la concurrence sous les rangs de vigne à l’aide d’outils intercep.
Ils travaillent actuellement à planter des semis de différentes variétés de graines (poids, seigle, trèfle…) afin de nourrir naturellement la vigne, d’aider au développement de la vie microbiologique et à la tenue de la bonne structure du sol.